Le Printemps des Poètes à Tours

Sommaire Editions précédentes Association Images Presse Liens Poèmes Contacts Structures Partenaires Bip

 Edition 2015

Premières pistes Programme

 

"La poésie peut encore sauver le monde en transformant la conscience"
Lawrence Ferlinghetti

Fait de langue, la poésie est aussi, et peut-être d'abord, « une manière d'être, d'habiter, de s'habiter » comme le disait Georges Perros.
Parole levée, vent debout ou chant intérieur, elle manifeste dans la cité une objection radicale et obstinée à tout ce qui diminue l'homme, elle oppose aux vains prestiges du paraître, de l'avoir et du pouvoir, le voeu d'une vie intense et insoumise. Elle est une insurrection de la conscience contre tout ce qui enjoint, simplifie, limite et décourage. Même rebelle, son principe, disait Julien Gracq, est le « sentiment du oui ». Elle invite à prendre feu.
Jean-Pierre Siméon, directeur artistique du Printemps des Poètes

 

 

Le monde
Tourne en rond
Ouvre-lui
Sa cage !

 Francisco Aves (La clé du monde est dans l’entrée à gauche – Le Temps des cerises)

 

Actualités poétiques